Archive mensuelle de mai 2010

Teulet:  » On n’a rien à perdre « 

Samedi, au Stadium, face à un Stade Toulousain, qualifié pour la finale de la H-Cup et lancé comme un camion, le meilleur buteur de la saison régulière veut croire que le CO a les moyens de faire barrage aux hommes de Guy Novès.

Ce que je peux dire, c’est que s’il s’agit d’un groupe nouveau, finalement récent, avec tout au plus dix mois de vie commune et que l’on est considéré par certains comme une révélation parce qu’on n’attendait pas Castres à pareil niveau, moins haut en tout cas que des équipes comme Toulon et le Racing, qui ont d’autres moyens, on a démontré qu’on ne lâchait jamais en ne décrochant jamais durant 23, 24 première journées du trio de tête.

Mais on a vu par rapport à notre match aller (victoire à Pierre-Antoine 30-10, ndlr) qu’il nous avait manqué, lors de ce retour, dans un secteur qui promet d’être d’autant plus déterminant que les Toulousains possèdent un cinq et même un huit de devant extrêmement performant en conquête, dans des conditions qu’on annonce, qui plus est, humides, cette première rampe de lancement.

L’important, c’est le présent, l’efficacité du moment et la capacité à répondre présent le jour-J, on ne la connaît jamais et c’est pour ça que je passe mon temps à emmagasiner de la confiance sur le terrain pour avoir les bons repères.

Source:

http://www.sports.fr/cmc/rugby/201018/teulet-on-n-a-rien-a-perdre_283039.html

Pius Njawé : « Les médias camerounais sont en …

Emprisonné le 10 mars dernier dans la prison de Kondengui, en même temps que deux autres journalistes, Serge Sabouang (La Nation) et Robert Mintsa (Le Devoir), pour une affaire de faux et usage de faux, il n’a cessé de clamer son innocence.

Journaliste militant pour la défense des droits de l’homme, membre de et créateur de la , il estime qu’en dépit de la multiplication des titres privés ces dernières années, le chemin à parcourir pour que la liberté de la presse soit effective au Cameroun est encore long.

En février 2008, lors des émeutes, Equinoxe radio, Equinoxe TV à Douala et Magic FM à Yaoundé ont dû fermer& Quant à Freedom FM, qui appartient à la même société éditrice que Le Messager, elle a fermé la veille de son inauguration, en mai 2003, parce que nous n’étions pas prêts à nous conformer aux volontés de l’administration.

La mort de Bibi Ngota à la veille de la journée de la liberté de la presse vient montrer les problèmes que connaît le Cameroun.

Source:

http://www.afrik.com/article19652.html




lesmotssontnosvies |
Fuck off, you rotten bastards |
MoonLight |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le livre GO
| L'amour en poeme
| Conscience Universelle