Archimède parti, la science est-elle soluble dans la télévision ?

En quarante minutes, à l’aide de sujets courts, le magazine nous faisait découvrir le cÅ’ur des préoccupations scientifiques actuelles, le travail des chercheurs dans tout ce qu’il requiert de patience, de réflexion et de prudence.

Pour édifier le citoyen et aiguiser l’esprit critique

Destiné à tous les publics, diffusé sur le réseau hertzien, Archimède était ainsi susceptible d’encourager voire de susciter des vocations en biologie, physique, mathématique, archéologie… ce qui n’était pas le moindre de ses mérites à l’heure où la science et la technique sont un enjeu fondamental du devenir de nos économies.

L’intervention directe ou indirecte de milliers de téléspectateurs de tous horizons, celle d’un certain nombre de prix Nobel, d’académiciens des sciences, mais aussi de députés, de sénateurs et de syndicats, n’y auront rien changé.

Plus récemment, les courriers au président de la chaîne d’un ancien ministre de la Culture et de l’Education, et d’un ancien Premier ministre, chargé justement par le conseil de l’Europe de trouver des moyens de contrarier la crise des vocations en sciences, n’auront reçu qu’un refus poli.

Source: http://www.rue89.com/tele89/2009/04/04/archimede-parti-la-science-est-elle-soluble-dans-la-television

0 Réponses à “Archimède parti, la science est-elle soluble dans la télévision ?”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




lesmotssontnosvies |
Fuck off, you rotten bastards |
MoonLight |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le livre GO
| L'amour en poeme
| Conscience Universelle